Connais-toi toi-même et tu connaitras l’Univers et les Dieux

Connais-toi toi-même et tu connaitras l’Univers et les Dieux

Nous sommes le changement

Nous sommes le changement

 

Nous sommes des fruits d’Univers qui mûrissons au soleil de l’Être.

 

Bonjour

Je suis né un mois de novembre 1967 dans le canton de Neuchâtel en Suisse. J'étais un gros bébé avec des yeux extrêmement noirs et profonds qui semblaient dire silencieusement : ça va être dur mais je vais y arriver...

Arriver à quoi ? Et bien simplement à vivre en accord avec sa conscience, avec sa mission de vie... Arriver à se stabiliser dans un monde... déstabilisant.

Arriver à poursuivre sa mission de vie malgré les heurts et les malheurs d'une vie qui nous pousse parfois dans notre dernier retranchement. A accepter le jeu social pour quelqu'un qui se considère comme un électron libre et qui, jusqu'à l'âge de 12-13 ans, avait plutôt tendance à fuir et à éviter la présence humaine. Dès que je pouvais, je partais en forêt et passais la plupart de mon temps libre à jouer avec les végétaux et les animaux... A ces moments là j'étais seul et pourtant je ne cessais de communiquer avec des êtres invisibles. On parlait de choses simples mais j'étais bien. Je me sentais à ma place. Dès que je voyais un humain, je me cachais. J'adorais ce jeu... Je voyais tout le monde et personne ne me voyait. Et derrière moi, c'était tout un petit peuple invisible qui me suivait de joie et de rire. J'étais le roi du monde...

A ce positionnement excessif mais pourtant compréhensible, existaient quelques exceptions. Quelques rares amis et confidents bien entendu, avec qui nous refaisions le monde, mais également ce que je considérais comme le plus énigmatique, le plus déstabilisant et le plus attirant de tout l'univers : la femme...

Et ce fût l'adolescence. L'armée obligatoire, les études et surtout l'écriture. Je n'ai cessé d'écrire jusqu'à l'âge de 30 ans. Je devais coucher sur le papier tout ce qui passait dans ma petite tête. Je devais exprimer mes idéaux, faire parler des personnages... Tout le reste était secondaire.

Et puis la vie est passée. J'ai maintenant bientôt 49 ans. Mais paradoxalement je me sens bien plus jeune qu'à l'âge de 20 ans. Pourquoi ? Parce que la vie est un processus constant de déblocage de soi. A 20 ans j'avais beaucoup plus de blocage qu'actuellement. J'en ai d'autres biens entendus, mais je me soigne !

Le plus important pour moi a toujours été de vivre en accord avec ma conscience et mon cœur. Parce que je sais au plus profond de moi que l'on meurt comme on a vécu. Si on vit en accord avec sa conscience et son cœur, lorsqu'il est temps de partir et de changer de plan de conscience, on quitte le plan terrestre le cœur joyeux et l'âme en paix.

Et cela vaut tout l’or du monde. Tout le reste est secondaire...

La vie est une école de sagesse. Cela pourra vous paraître prétentieux, mais j'ai envie d'être un bon élève, ne pas perdre mon temps et aller à l'essentiel.

Nous ne pouvons apporter au monde qu'une seule chose : notre propre transformation...

Dans ce grand Univers nous avons chacun un rôle. Il n'y a pas de petits ou de grands rôles. Nous versons parfois des larmes de colère, de joie ou encore de tristesse, mais nous restons tous, sans exception aucune, des êtres d'essence divine, des êtres de sainteté. Nous l'avons simplement oublié.

Ce site est le fruit d’un chemin que je vis au jour le jour. Il n'appartient à aucun courant de pensée. C'est donc une pensée libre qui s'offre à vous, que je complète et rectifie en fonction des enseignements que me prête la vie. J'apprends à ne plus chercher mais à être simplement présent à moi-même, à cultiver la présence.

Actuellement, nous restons les spectateurs d'une transformation sociale profonde. Cela n’a rien de prophétique, il suffit d’ouvrir les yeux.

Cependant, au travers de notre propre transformation, nous restons acteurs de cette transition. Nous sommes tous porteur d'espoirs et de joie.

Je dédie ce site à la vie en général, à toutes ses merveilleuses manifestations qui nous habille d'humilité et de sagesse.

A tous ceux qui œuvrent pour elle, à tous les artisans d’un avenir meilleur, je dis merci et j’offre humblement ces quelques fragments d’étoiles...

 

 

Alain Degoumois

HAUT